top of page

«J'avais mon bébé dans les mains, assis dans mon char !»



Récit de Katherine


Notre première fille est née en mars 2021, après près de 4 ans d’infertilité inexpliquée, 1 fausse couche, 2 opérations, 1 fécondation In vitro et 1 transfert d’embryon congelé. L’accouchement s’est très bien passé et a été rapide pour un premier bébé selon les médecins et infirmières (6h de travail et 34 minutes de poussée). On nous avait averti que ça risquait d’être encore plus rapide pour le deuxième. Après le difficile parcours qui nous a apporté notre premier trésor, nous avons été très surpris (et oh combien heureux) d’apprendre que j’étais enceinte, seulement 4 mois après la naissance de notre fille.


C’est donc à 4h00 du matin, le 26 mars 2022, à 37 semaines et 2 jours, que j’ai crevé mes eaux dans mon lit. Le déluge, comme dans les films! J’ai téléphoné à la maternité, on a attendu belle-maman et nous étions en route pour l’hôpital à 4h30.


J’ai ressenti ma première contraction en entrant dans l’auto. Elle me faisait penser aux contractions juste avant de pousser pour ma première, mais je me disais que je ne les tolérais peut-être pas de la même façon.


J’en ai eu une autre à 4h33 (je me souviens d’avoir regardé l’heure car je voulais minuter mes contractions) et mon chum, comme s’il avait un pressentiment, m’a demandé s’il devait appeler l’ambulance. Je lui ai dit non (voir que j’allais monter à l’hôpital pour aller accoucher en ambulance!!).


Puis j’ai eu une autre contraction, très très intense! J’ai regardé l’heure: il était encore 4h33! Je me suis tournée vers mon chum et je lui ai dit: appelle l’ambulance, on se rendra pas! On s’est stationné, il était en ligne avec le 911 et j’ai senti pousser. J’ai mis ma main dans mes bobettes et j’ai senti la tête. Le temps de le dire à mon chum, de baisser mes culottes et de quasiment l’attraper au vol, elle était là!


J’avais mon bébé dans les mains, assis dans mon char!! J’ai regardé l’heure, il était 4h39. Ça a peut-être pris 15-20 secondes, c’est dur à dire, et elle s’est mise à pleurer.


Je me souviens que mon chum a dit au gars du 911: laisse faire, elle est là! Haha! On l’a mise dans une doudou, mon chum a serré son lacet de soulier pour couper la circulation du cordon à la demande du répartiteur du 911 et on a attendu l’ambulance.


Un peu plus de 15 minutes. Ça devait probablement être l’adrénaline, mais nous étions en total contrôle. Elle était là, elle respirait, je n’avais pas mal, tout allait bien. L’intérieur de mon char un peu moins mais c’est un détail! Haha! Les ambulanciers sont arrivés et en revenaient pas, c’était la première fois que ça leur arrivait! On s’est rendus à l’hôpital et on a été accueillis comme des vedettes à l’hôpital. Tout le monde nous félicitait, nous disait à quel point on était courageux et dans ma tête je me disais: bin voyons! On n’a rien fait, on n’a pas eu le temps haha! C’est elle, petite (grosse) fille de 8,3 livres qui a fait tout le travail. Toutes les vérifications ont été faites, elle était top shape et moi aussi! Une petite déchirure, c’est tout.


Nous sommes restés un peu plus de 24h à l’hôpital et le lendemain midi, nous étions de retour à la maison.C’est un accouchement hors de l’ordinaire, on remercie la vie que tout se soit bien passé et que notre poulette soit en santé. Ça ne nous a aucunement traumatisé, tout s’est tellement passé vite! Si nous avons un 3e enfant, je souhaite sincèrement un accouchement aussi rapide, mais la prochaine fois, on prendra le camion de mon chum pour se rendre (ou essayer de se rendre!)


Comentarios


bottom of page