top of page

«Je ne pouvais pas être sur le dos sans être malade et si j'étais sur le côté droit le cœur de bébé»



Bonjour,

Voici le récit d'accouchement de notre petite Rose-Iris


Mon corps, sa première maison


J’avais une provocation due le 12 juillet à 41 semaines de grossesse. J'étais alors ouverte à 2cm. Le 10 juillet, lors d'un souper chez mes beaux-parents, les contractions sont devenues bien régulières et douloureuses (j'étais aux 5 minutes durant 1h30). Finalement, nous sommes allés à l'hôpital vers 20h. Puisque mon col n'était pas suffisamment dilaté, l'infirmière du pavillon nous a demandé d'aller marcher durant 1h et revenir par la suite. Malheureusement, le col n'a pas ouvert davantage, nous devons retourner à la maison. J'étais ouverte à 3 cm et les contractions aux 4 minutes.


J'ai pris un bain à la maison et essayer de contrôler tout ça, mais rien à faire...Nous retournons alors à l'hôpital à 2h le lundi matin, car j’avais de grosses contractions douloureuses accompagnées de nausées dues à la douleur. Ils m'ont installé dans un bain thérapeutique pour voir si le col allait travailler ou si nous retournions encore à la maison. À la sortie du bain, il m’examine et je suis maintenant ouverte à 5 cm.


Officiellement admis à l'hôpital, nous sommes lundi le 11 juillet à 7 am et je suis ouverte à 7 cm à ce moment. J'ai littéralement pleuré de joie sachant que j'allais rencontrer notre petite fille dans les prochaines heures. Les contractions sont douloureuses jusqu'à 14h, j’ai alors eu une piqûre pour soulager mes douleurs et par la même occasion réduire mes nausées. L'infirmière montre à mon mari comment faire des points de pression afin de soulager les douleurs. Les contractions sont moins douloureuses, mais les nausées bien présentes. Impossible de m'hydrater oralement, je garde aucun liquide.


À 17h, je reçois la péridurale. Le travail reste intense jusqu'à 21h30. Je sentais les contractions dans le bas de mon ventre et de mon bassin et j'étais malade à chacune d'elles. Je ne pouvais pas être sur le dos sans être malade et si j'étais sur le côté droit le cœur de bébé chutait.


J'ai donné naissance en étant couché sur le côté gauche. Cette position me permettait de bien être consciente de mes poussées en plus de m'éviter des nausées. Finalement en 4 poussées elle était avec nous.


Petite fleur est née trop rapidement et sa respiration était alors à surveiller car elle était limite trop rapide. Le tout s'est replacé dans les premiers jours suivant la naissance. Malgré la douleur je voudrais revivre les derniers moments de l'accouchement et le moment où elle a été déposée sur moi. Le corps humain est fantastique. Nous avons eu la chance d'avoir été accompagné par une superbe équipe d'infirmières, et de mon côté, j’avais la chance d'avoir mon conjoint à mes côtés qui prenait bien soin de moi.


Le 11 juillet 2022 la plus belle rencontre !


- Audrey Lacombe

Comments


bottom of page