top of page

L'infertilité

Dernière mise à jour : 7 juin 2022


Blog Bedaine a Bebe


"C’est ce que je me disais à mes 20 ans.. puis à 21, 22 et à 23 ans

Que j’adore les enfants .. j’en veux plusieurs .. un jour j’en aurais avec mon chum pour faire notre cocon ..


J’ai 24 ans, la vie est magnifique.. on est jeune et heureux, en santé et un cycle parfait !


et voilà, la nouvelle me tombe comme un couteau tranchant..

une tumeur qui exige une ablation

c’est benin mais le combat commence maintenant


Des problèmes de la thyroïde en résultent

Suite auxquels des ovaires poly kystiques et une endométriose s’en rapportent ..


Mon cycle se perturbe.. se perturbe.. les cyclent s’espacent, se distancient encore plus.. je n’ai plus de cycle .. plus rien ..


J’ai 26 ans, c’est la dernière fois que j’ai mes menstruations..

Je ne connais plus ça ..


Je me bats pour remettre mon cycle en marche,

Pour me débarrasser de cette aménorrhée

Une aménorrhée totale qui a décidé de m’amouracher

Au point de ne plus vouloir me laisser

Je me bats pour me sentir femme de nouveau, pour ne pas biaiser mes chances d’être un jour maman,

pour garder en vie ce beau rêve que j’avais avant, de fonder une famille avec mon amant


J’ai 27 ans, on s’aime et on se déteste , mais entre ardeur, passion et mélodie, on veut des enfants, on veut une famille ..

Mais je ne suis plus fertile, mon cycle s’est envolé , mon utérus est enflé , mes ovaires m’ont lâchée et les kystes et les fibromes les ont dévorés..

Il ne me manque plus que ça!

J’ai 30 ans, et l’épilepsie est aussi là !

Il ne me manque plus que ça !

Maintenant, les crises tonico-cloniques je ne connais que ça


Mon corps est fatigué mais mon esprit est encore éveillé..

Mais Épileptique, maintenant le processus de fertilité est un peu plus compliqué


Le long combat avec ma thyroïde persiste encore..

Des événements et des incidents malheureux et douloureux me dévorent


Le processus de fertilité devient notre nouveau plan

Mais des essais doivent se faire spontanément pendant minimum 2 ans

Alors commençons!


Endocrino, gynéco et neuro ont adapté ma médication

Afin de me préparer pour rentrer dans le programme de fertilité pour une éventuelle fécondation


Il faut se doper afin de pouvoir réactiver mes ovaires paresseux et soigner l’endométriose de mon utérus précieux..


Ah ! De l’Apo-medroxy.. j’en ai tellement pris..

C’est ma drogue préférée ..

Entre le Synthroid et le Keppra , se rajoute la Metformine au Provera

On tient le coup et on reste plein d’espoir et de désespoir du même coup


Je me bourre de pillules, j’écoute mes médecins .. aucune protection et rien ..


rien ne se passe .. les mois après mois s’en tassent..

mon ventre est là, vide d’amour, vide de vie, et rempli de gras ..

Ahh non ! Laissons aux maladies leur gloire

Ou plutôt , non ! Gardons espoir !


Beaucoup de douleur, sautes d’humeur..

Désespoir, nonchalance, perte d’appétit, perte de désir de vouloir cet enfant , soif de le vouloir, sexe et envie..

non, bannir le sexe et arrêter de vouloir donner la vie..


Envie pas envie .. je ne sais plus où tout ça va nous mener et à quel prix ..


Refus et rejet .. on n’a plus envie d’avoir d’enfant

On se demande à quel point on veut ce parcours du combattant


Un ´je m’en foutisme ´ s’installe ..

une monotonie domine..

une peine s’en prend de la bataille …

un ennui nous envenime


Mon esprit a laissé tomber l’idée..

Qu’un jour je pourrais tenir mon bébé


« Tu veux me quitter ? C’est là qu’il faut se décider

Avant de se dire oui pour l’éternité

Je ne veux plus d’enfant on dirait

Je ne peux pas en avoir et je ne veux pas t’en priver. »

« Non mon amour! Je préfère vivre avec toi sans enfants , que vivre sans toi et avoir des enfants. »-d’une voix rassurante il me répond.


On continue ou on laisse tomber?

Est-ce que je veux un enfant finalement ? On s’aime encore,

alors continuons même si à tous les coups c’est une seule barre qui ressort


Un corps qui fait mal , un corps qui se fatigue ..

y’en a marre de toutes ces maladies dans lesquelles je navigue ..

Ça ne vaut pas la chandelle que je me batte,

Ça ne vaut la peine de souhaiter qu’un jour un p’tit coeur dans mon ventre batte


Un désintérêt envahissant au protocole de fertilité s’installe..

Un froid entre nous entre en salle


On a oublié notre bataille

On ne veut plus d’un bercail


Les années passent et voilà que le covid nous trimballe


8 ans après , je suis toujours en totale aménorrhée

Et tout ce dont je souffre n’est pas encore réglé


On se confine, on s’aime, et à nouveau on se câline


Il ne me manque plus que ça !

Mes seins me font tellement mal et il faut que j’investigue cela

Est-ce un problème de prolactine qui s’y rejoint?

À vrai dire je n’en sais rien


De nuit, l’anxiété m’attrape..

Est-ce le burn-out du confinement qui me rattrape ??


Réfléchis! À 35 ans aujourd’hui tu as vu pire ma cocotte

Est-ce possible que je sois enceinte ?

À moins que je sois Marie la Sainte!

Sans cycle, sans menstruations et avec toutes les non fructueuses ponctions ?

Réfléchis!

Non ce n’est évidemment pas le cas ma beauté

Je suis toujours en aménorrhée et mes criss d’ovaires sont très maganés,

mais ça ne coûte rien de vérifier,

avant de reprendre l’esti de provera et le tas de pilules qui attendent sur ma vanité..


Un test ne fera pas plus de mal anyway

Attends ! Nooooon C’est pas vrai !!!

Une 2e barre apparaît et tout mon corps est stupéfait ..


Enfin un p’tit coeur dans mon ventre bat et commence alors un autre combat

Un combat pour amener à terme ce miracle et l’avoir un jour dans mes bras..


Une grossesse à risque, et des suivis très serrés

Pendant des mois ils m’ont tenue presque alitée

Mes mouvements étaient comptés vu qu’à chaque jour je saignais

De mauvaise nouvelle en mauvaise nouvelle je me tenais forte pour continuer à en rêver

Rêver de rencontrer ce p’tit être qui bougeait

Il bougeait malgré les mauvaises nouvelles qui s’empilaient

Parcourant les couloirs de l’hôpital de milliers de pas

Pour me rendre enfin presque à la fin

Et voilà qu’en trébuchant par accident

Son p’tit coeur décéléra

La panique s’installa ..

Une nuit agitée mais au petit matin, le nez de mon p’tit loup se pointa..


J’avais perdu espoir et je me croyais un ventre creux qui sera à vie sans amour inconditionnel ni compte de fée

Mais la vie m’a rendu la monnaie en me donnant tout ce que j’espérais


La vie m’a enfin récompensée car malgré tout ce j’ai récité, au fin fond de moi même, à la vie je croyais

et c’est Dieu que j’ai remercié de m’avoir entendue quand je priais

Pour m’avoir donné, malgré toutes ces longues années

Un bébé en santé, un amour de petit être qui est juste parfait


De l’espoir, c’est ce que révèle mon histoire

Et j’espère que ça inspirera toutes les combattantes qui, sur cette bataille, fêteront un jour aussi leur gloire

Une gloire qui ne consiste pas à parvenir à tomber enceinte mais plutôt à garder la foi et continuer d’y croire


Être maman ce n’est pas juste donner naissance

Mais c’est être capable d’avoir cet amour en abondance

De se vêtir avec force de grande patience

Et de témoigner à la vie notre infinie reconnaissance

D’avoir eu la chance de mener à chaque jour cette belle dance


Bonne fête des mères à toutes les merveilleuses mamans de ce monde et celles à devenir."


Texte de Abir MAHFOUDH

Je ne cesserais pas de remercier toute l'équipe de bedaine à bébé pour tout l'effort fourni et le contenu intéressant mais aussi d'avoir pris le temps de me répondre et d'accepter de m'aider à publier ce texte à quelque part pour que ça soit un message d'espoir à toutes les femmes en conception. Menel BEN-TAHER Votre fidèle abonnée

bottom of page